Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 17:45

Dans notre désir insatiable de découvrir de nouvelles rivières, de nouveaux poissons et des horizons pour nos parties de pêche futures, Jérome et moi sommes repartis pour 10 jours de découverte, aux delà des limites de l'UE.

 

Avant le grand saut en dehors des frontières de l'Union, nous fractionnons notre séjour par une halte en Slovénie.

Je m'étais toujours promis de ne jamais y mettre les pieds, jamais disais-je, jamais dans ce pays où affluent tous les moucheurs européens et où les déversements de poissons s'organisent au rythme des réservations de chambre d'hotel. Mais Jérome qui s'y était rendu l'an passé, m'avait laissé miroiter la possibilité de traquer de grosses truites marmorata à vue. Et que dire de la Soca, qu'il m'avait vendu comme l'une des plus belles rivières du monde. Alors soit, pourquoi pas... il ne faut pas mourir idiot.

 

Nous arrivons donc à Tolmin dans la soirée du premier vendredi du juillet.

L'hotel est sympa et les cartes de pêche rapidement achetées pour le lendemain... avant la nuit, nous ne raterons pas l'occasion de fleurter pour quelques instants avec ces rivières que nous pêcherons le lendemain.

 

IMGP0303

 

La nuit passe et le réveil sonne de bon matin. Les semelles en néoprenne palpent d'ores et déja la plante de nos pieds et les brindilles se brisent sous les pas qui nous conduisent à la rivière. La Soca s'offre à nous.

 

La rivière est effectivement magnifique mais le rève sauvage est assombri par les inombrables arcs en ciel qui se jetent sur toutes les nymphes qui passent.

A pas de Sioux, nous approchons tout de même quelques supposées marmorata mais la pêche est délicate sur ces poissons sauvages, d'autant que les arcs qui zig zag sans arrêt dans les courants et sur les bordures, accentuent le dérangement et l'exitation des marbrées.

 

Finalement, après avoir piqué quelques arcs en ciel en bordure (la confusion est facile à 6H du mat!!), c'est un premier poisson sauvage qui dévore ma nymphe.

 

IMGP0293

 

Un ombre slovène, magnifique poisson aux reflets très claires et nageoires jaunes !

 

Les arcs en ciel sont vraiment nombreuses et au milieu de ces intrus il n'est pas évident de déceller les marmo. Le soleil frappe de plus en plus fort et condamne nos espoirs de tomber sur un gros poisson marbré en bordure.

Mais la prise arrive, pas monstrueuse, mais respectable (un bon 50). Jérome nous pique une truite magnifique dont la beauté des marbrures n'aura d'égale que l'originalité de ses zebrures.

 

IMGP0306

 

IMGP0312

 

Au cours de la journée, nous ferons encore quelques magnifiques ombres et de très nombreuses arcs en ciel (surtout l'après midi, pour passer le temps avant le coup du soir! C'est vraiment étonnant de voir que n'importe quel modèle de nymphe les fait mordre !).

 

IMGP0327

 

Des poissons vraiment magnifiques !

 

Nous avons tenté, durant l'après midi caniculaire, deux autres cours d'eau que sont la Trebusica et l'Idrijca. Les conditions étaient délicates et nous n'y avons croisé que des arcs en ciel.

 

La Soca :

IMGP0321

 

IMGP0333

 

IMGP0318

 

La Trebusica :

IMGP0335

 

IMGP0341

 

L'Idrijca

IMGP0351

 

Pour terminer cette journée sur un beau coup du soir, nous optons pour une bordure qui semblait prometeuse durant la journée. Nous nous installons et profitons des derniers rayons de soleil pour arranger un peu nos bas de ligne.

Très peu de mouches sur l'eau, mais pas mal de gobages et surtout de beaux poissons en poste!

 

IMGP0363

 

Jérome triomphera mieux que moi sur les ombres de la Soca, mais je me vengerai sur les marmo en toute fin de pêche :

IMGP0365

 

Pour conclure, les rivières sont magnifiques, surtout la Soca. Les poissons sont à 95% issus de pisciculture mais quelques ombres et marmorata restent intéressant à traquer.

Il ne faut pas se tromper en allant en Slovénie. Les eaux ne sont pas exemptes de pollution (allez voir les petits affluents et fossés) et les poissons sont loin d'être sauvages (j'ai du me mordre la langue quand un français m'a dit que les arcs se reproduisent naturellement en Slovénie et qu'elles sont pour la plupart sauvage ! Les mythes ont la vie dure...). D'ailleurs, certains cours d'eau sont si pauvres qu'il est difficile de croire qu'une importante population piscicole puisse s'y développer naturellement.

La Soca est défoncée morphologiquement dès Brod na soci. Mais rien que pour ce qu'elle est en amont, ça vaut la peine de voir ça.

 

J'y retournerai sans doute, mais pas pour la pêche.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ROMAIN Mathieu - dans Voyages de pêche
commenter cet article

commentaires

Mathieu 18/07/2011 19:39


Thias, je dis que quand on va en Slovénie, il ne faut pas se tromper. Les rivières ne sont pas remplies de poissons sauvages et même s'il y en a (on en a pris), ils restent planqués entre 7H et 19H
à cause des arcs qui nagent de partout.
Je donne mon impression par rapport à une journée de pêche, par rapport aux conditions de pêche que j'ai eu et qui peuvent très bien resurgir pour un autre pêcheur qui s'y rendra. Celui-ci ne devra
pas se tromper en y allant.

Le reste va arriver (Bosnia !)


Thias 18/07/2011 18:38


Salut Mathieu,

Les poissons sont à 95% issus de pisciculture...Ceux là en tout cas sont quasi tout le temps dehors et mordeurs! Normal qu'on en vois beaucoup plus que des poissons "sauvages" (pas forcément de
souches, y'a une nuance...)...C'est un peu comme dire que si on voit pas de poissons, c'est qu'il sont morts...!
Vas-y, envoie la suite du séjour qui à mon avis t'as plus bottée!
Thias


Simon 17/07/2011 18:18


Je comprends quand tu écrivais que ça suffisait de se promener sans pêcher...
Magnifique coin !
Et pas d'autres poissons, genre avec des dents ?


fanfouet 17/07/2011 09:32


Vite, la suite !