Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 16:25

Une journée à Goumois, l'horreur absolue de voir cette rivière dans cet état. Vide de truites et pleine d'ombres malades.

Cela dit, de mon avis après cette journée à arborer les berges, j'ai du mal à croire que l'état des poissons n'est du qu'à une pollution chimique ou physico-chimique de l'eau. Le substrat n'est pas réellement colmaté, les insectes sont bel et bien présents, perles, tricho, éphémères en nombre. Les bancs de vairons sont incroyables, les alevins se comptent par milliers. Il y a aussi pas mal de salmonidés qui ne sont pas malades du tout, des brochets... Un vrai casse tête.

Je pense surtout que la solution à ce problème n'est pas encore trouvée, et que trop nombreux sont ceux qui ne croient qu'en une cause anthropique. A mon sens, c'est trop facile de croire ça. Je ne dis pas là que les barrages et les pollutions chroniques n'existent pas, mais voilà des dizaines d'années que ces perturbations existent... des dizaines d'années sans mortalité accrue. Le seul changement que je vois est la baisse du débit, mais est-ce significatif? Il y a peut être d'autres explications à ce problème et j'ai du mal à concevoir que tous les efforts de nos instances ne soient pas axés vers cette problématique.

 

Pour ceux qui douteraient encore du problème (comme la vendeuse de la Chipotte par exemple), voilà ce que ça donne en vrai : les ombres malades se regroupent en bordure. Il y en a des centaines.

 

IMGP0099

 

Bizarement, il y a aussi des dizaines d'ombres sur les frayères... tous avec le museau blanc...

 

Du coup vous imaginez bien que le coeur n'était pas vraiment à la pêche, d'autant qu'on a vu que très peu de truites (certaines malades aussi)

 

Jérome arrivera tout de même à prendre deux poissons, dont celui-ci en sèche à vue :

 

IMGP0107

 

Et la vidéo du combat, avec gobage, ferrage et épuisetage !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ROMAIN Mathieu - dans Pêche en Franche Comté
commenter cet article

commentaires

Mathieu 14/04/2011 18:26


Salut doubiste,

Il y avait quelques perles (j'en ai bien vu une dizaine). Des milliers de trichos sur le substrat, pas mal de baétidae, ecdyo..
Je n'ai pas vu comment était le Doubs cet été, mais de ce que j'ai vu en octobre dernier et avant hier, je dirais de mon avis professionnel que la qualité de l'eau n'est sans doute pas la
responsable unique de ce phénomène. Le coup des cyano n'est pas forcément valable non plus...

La sapro est l'une des premières hypothèses qui m'était venu en tête, mais impossible de l'affirmer en ne se basant que sur des observations de terrain et sans une étude approfondie..


le_doubiste 14/04/2011 17:10


Salut Mathieu,

Tu dis avoir vu des perles en nombre? ou c'est juste les éphémères? Parce que ça serait une sacrée découverte!...

Sinon, oui c'est l'apocalypse là bas... T_T

Une autre possibilité d'explication que j'ai eu avec un garde fédéral. Rien de sur mais c'est une piste: La saprolégniose est une maladie naturellement présente dans les rivières (même très
propres). La compétition entre le parasite et l'hôte tend vers l'équilibre mais il arrive parfois que le parasite prenne le dessus. Il faudra alors un certain temps pour que le poisson adapte ses
défenses. Apparemment, il y aurait eu un cas similaire en Normandie il y a quelques années.

Je sais pas si c'est le cas ici mais j'ai du mal aussi à croire que cela ne vienne que des accumulations de merde au fil des décénies.


Quentin 13/04/2011 20:51


Oui tout à fait!
je ne suis plus dans le coin mais j'ai entendu parler de problème similaires sur d'autres rivières du secteur, cela devient alarmant, complétement fou, jusqu'ou faudra-t-il arriver pour enfin se
bouger?


Mathieu 13/04/2011 20:47


Salut Quentin,

Ce que j'ai le plus de mal à saisir, c'est qu'aucune instance n'a lancé de réelle enquête.


Quentin 13/04/2011 20:45


Déprimant en effet,
je ne connais le coin que de nom et réputation sans jamais y avoir été.
peut être est-ce multifactoriel?
Problèmes anthropique? Maladies Bactériennes? changement climatique? peut-être des pressions de sélection environemental trop forte, peut être que les poissons n'arrivent plus à s'adapter (pas le
temps) et peut être que la diversité génétique est trop réduite donc pas de possibilité d'adaptation,
Aussi, s'il y a réduction du débit, il y a quand même de grande chance pour qu'il y ai du colmatage, non? Enfin des tas d'hypothèses sont possible, sans mesures physico-chimique de l'eau et analyse
des poissons ce ne sera que des hypothèses....